• Lundi 25 avril : Carte scolaire épisode 4

    A la fin de la journée, le Maire nous présente la nouvelle sectorisation. Bilan, gain d'un élève avec 10 nouvelles rues et, le Maire affectera éventuellement les arrivées d'une commune proche dans l'école d'à côté. C'est à se demander s'il ne la veut pas notre fermeture.

     

    Semaine 27 d'un directeur d'école

      

    MARDI 26 avril : Affelnet pour la 6ème

    Je rentre ce matin dans Affelnet (affectation des élèves en 6ème sur internet), les voeux de chaque famille pour la 6ème. Et comme toujours, on voit ceux qui ne lisent pas les notices quand on trouve un voeux de 6ème Musique (alors qu'il n'a jamais touché un instrument), une bilangue alors qu'il n'y en a plus et ...un LV1 Chinois !!!! Il faut recontacter tous ces gens pour expliquer que ça va pas être possible.

     

    Semaine 27 d'un directeur d'école

     

      

    MERCREDI 27 avril :  Jeux de cour

    Depuis lundi, les cordes à sauter fleurissent dans la cour. Ce matin, c'est 30 cordes pour 100 élèves avec pour conséquence, plus aucun problème de cour. Faut qu'on réfléchisse à l'imposer dans le règlement (en plus c'est bon pour la musculature).      

     

    Semaine 27 d'un directeur d'école

     C'est pas moi dans l'image !

     

    JEUDI 28 avril : Ceci est une révolution !

     A la pose, je découvre un mail de l'IEN indiquant que c'est la dernière fois qu'on remplira LPC (l'application du livret de compétences qu'on fait le 15 juin pour tous les CM2). Il sera remplacé en octobre prochain par LSUN (livret scolaire unique et numérique ??) qui va tout changer (enfin sur le principe, on verra la réalité...)

    Semaine 27 d'un directeur d'école

     

     

    VENDREDI 29  avril : Pont de l'Ascension... ou pas

    Pour éviter trop de questions, je fais passer un petit rappel indiquant que le vendredi de l'Ascension sera vaqué. Ce matin, une collègue me donne la réponse d'une famille indiquant que travaillant, leur enfant viendra tout de même à l'école.

    Semaine 27 d'un directeur d'école

     

     

      

      Et vous ? Comment s'est passée cette semaine ?

    Pin It

    12 commentaires
  • A chaque début de séance d'Anglais, je mets en place des rituels qui changent à chaque période. Je proposerai d'ailleurs bientôt mes paperboards avec toux ces rituels pour l'année. 

    Je fais travailler les élèves sur les greetings en début d'année dans lesquels ils interviennent de plus en plus puis on installe un TV Show où un journaliste (élève 1) interroge un invité (élève 2) pour qu'il se présente (nom, âge, téléphone, pays, ville, famille). 

    Et pour la dernière période, je vais réinvestir tous ces travaux de présentation pour faire travailler les élèves sur une compétence souvent mise de côté : PARLER EN CONTINU. 

    Loto des cartes d'identité en anglais

    Ainsi, on va jouer au BINGO (loto) selon les règles suivantes : 

    - chaque élève tire une carte d'identité au hasard et une fiche de Bingo

    - à tour de rôle, les élèves se présentent avec leur carte d'identité 

    - chaque élève qui a le personnage présenté sur sa carte de Bingo l'entoure au feutre pour ardoise

    - l'enseignant récupère la carte d'identité présentée (pour la correction

    - si un élèves a entouré ses 4 personnages, il crie "BINGO".

    - on vérifie les 4 prénoms entourés avec les cartes récupérées

    Le truc intéressant, c'est que chaque personnage doit être présenté en entier (dans l'ordre qu'il veut), favorisant la prise de parole en continu.

    Scénario de prise de parole élève : My name is...

                                                             I am ... years old.

                                                             I come from ...............

                                                             I live in ....................

                                                             My phone number is ..........

                                                            I have ... brother(s) and .... sister(s)

                                                             I like .........

     Voici le matériel pour ceux qui auraient envie de s'y mettre !

    les cartes d'identité (à imprimer et plastifier)

    Loto des cartes d'identité en anglais

    les cartes de Bingo (à imprimer et plastifier) avec en dernière page un verso à dupliquer

    Pour info, il y a 6 cartes de Bingo par page (avec le même fond de drapeaux)

    Loto des cartes d'identité en anglais

     

     

    Pin It

    13 commentaires
  •  Dans un article précédent, je parlais de la différenciation dans la classe. Au fil des commentaires, une collègue blogueuse Azraelle m'a fait découvert une vidéo très intéressante de S. Connac sur le sujet qui en 2 h de conférence explique ce qu'il a écrit dans Apprendre avec les pédagogies coopératives et la personnalisation des apprentissages. Ayant parlé du 1er et cette vidéo piquant ma curiosité, j'ai acheté ce deuxième livre . 

    ...et personnalisation des apprentissages

     Ce livre propose une réflexion et des appuis pratiques pour personnaliser les apprentissages des élèves. A ce titre, le principe de différenciation est un peu démonté du fait de ses faiblesses pratiques (une différenciation simultanée imposant une préparation multiple de l'enseignant, une différenciation successive étant chronophage si elle est mise en place au quotidien).

    Ainsi, la personnalisation est définie en une individualisation des travaux proposés à laquelle sont ajoutées des activités coopératives et qui ont du sens pour chacun. (c'est la définition que j'en tire ! Pardon à S. Connac si cela ne correspond pas exactement à la sienne).

    Je reprends ci-dessous ce que promeut cette personnalisation :

    " une pédagogie considérant l'hétérogénéité comme une richesse, une préoccupation de tous, une organisation en classe de l'individualisation, un travail enseignant différent, des évaluations permettant d'améliorer les apprentissages, un équilibre entre temps de travail individuel et collectif, un travail scolaire finalisé et une communication vivante avec l'extérieur, une mise à disposition claire des réussites et besoins de chaque élève pour les familles."

    C'est donc l'ensemble du fonctionnement de la classe qui est tourné vers cette personnalisation des apprentissages.

    Voici quelques idées trouvées dans ce livre qui à mon sens permettent de rentrer de plus en plus dans une personnalisation : 

     - pour apprendre, l'élève doit être dans un espace sécure (droit à l'erreur :"on ne se moque pas"), être disponible cognitivement (certains élèves peuvent ne pas être prêt au niveau de la maturité pour aborder certaines notions : possibilité de différer les activités), être motivé (point délicat abordé longuement et clairement)

    - une organisation coopérative de la classe favorise la personnalisation avec un emploi du temps (incluant des moments de découverte/expériences, du temps de travail individualisé, des moments collectifs), un Plan de Travail qui propose des activités choisies par les élèves (et pas seulement les exercices de la semaine), un tutorat qui permet à un élève en difficulté sur un point de vite trouver de l'aide, des évaluations éducatives (et un recours à l'auto évaluation) 

    ...et personnalisation des apprentissages

    Et comment je pense les mettre en oeuvre en classe l'année prochaine :

    - créer des activités de mémorisation rituelles lors du travail d'un nouvelle notion et surtout ensuite de transfert pour ancrer la connaissance et la réutiliser dans un projet individuel (Quoi de neuf?), de communication (blog de classe, correspondance, ...) ou de classe (sortie,...)

    - favoriser un réel tutorat avec la création d'un tableau des experts dans chaque discipline pour qu'un élève ayant besoin d'une explication puisse savoir à qui faire appel, 

    - faire que tous les élèves deviennent tuteur ou aidant régulièrement. En effet, être dans ce rôle est bénéfique pour l'ancrage des notions puisqu'elle est réactivée, mise en mots et adaptée en fonction du degré de maitrise de l'autre. 

    - penser à évaluer dans des situations plus complexes et inédites pour vérifier l'acquisition des compétences

    - mettre en place des moments de présentation de lectures individuelles ou de discussion à visée philosophique 

     

    Pour finir, chacun est amené  à se positionner en tant qu'enseignant vis à vis du propos du livre en faisant des Pédagotests. C'est une série de questions avec à chaque fois 4 réponses possibles. On choisit la formulation qui correspond le plus à ce que l'on souhaite faire et met réellement en place puis un vérifie notre profil dans un tableau final. C'est très instructif  et peut être un outil à creuser pour aider les élèves à se situer en terme d'acquisition avant une évaluation ou comme évaluation.

    Pin It

    9 commentaires
  • Voici le padlet (mur modifiable)  CM1 avec toutes les vidéos que j'ai réalisées .

    C'est plus facile de s'y retrouver et d'accéder à une vidéo en particulier.  Il reste encore quelques vidéos à faire (en noir).

    Pin It

    12 commentaires
  • J'ai décidé de concevoir un padlet (mur modifiable) avec toutes les vidéos que j'ai réalisées .

    C'est plus facile de s'y retrouver et d'accéder à une vidéo en particulier.  Il reste encore quelques vidéos à faire (en noir).

     

    Pin It

    6 commentaires
  • J'avais évoqué dans un article sur mon fonctionnement en classe coopérative que j'utilise les ceintures de compétences au quotidien. C'est rigolo car j'ai commencé par travailler sur les ceintures sans savoir d'où cela venait exactement. Et après avoir fait un premier tour de ma classe coopérative, je me rends compte que je n'ai pas parlé plus que cela de cet outil coopératif. Je vais essayer de réparer cela maintenant.

    Je ne parlerai pas de mon organisation quotidienne ou des outils que j'utilise puisque cela correspond à un onglet spécifique de ce blog. Par contre, il me semble intéressant de préciser en quoi ce type d'évaluation à un effet positif sur les acquisitions des élèves. 

    Les ceintures de compétences en classe coopérative

    En discutant avec des collègues ou en répondant à des messages, j'ai remarqué que cette organisation des évaluations paraissait difficile à mettre en oeuvre mais surtout posait beaucoup de questions sur son intérêt et les problèmes qu'elle induirait. 

    Points positifs  

    - le système de ceintures est un type d'évaluations positives et bienveillantes. Chaque élève choisit sur quoi il est évalué, s'y prépare et décide de passer un test. Il sait ensuite par l'appréciation s'il a acquis la compétence ou s'il faudra retravailler dessus. En outre, l'acquisition est un point important parce qu'il indique une très bonne maitrise (75% de réussite) de la compétence. Le passage des ceintures favorise aussi l'autonomie car chaque élève choisit en fonction des ceintures déjà obtenues ce qu'il va travailler (autonomie qui se gagne via les indications du plan de travail). 

    - grâce aux ceintures, on met en place une réelle personnalisation du parcours d'évaluation de l'élève. Chaque élève progresse dans les ceintures en fonction de ses acquis ou capacités. Par exemple, il peut aller vite en français et mettre plus de temps en maths, du fait de l'obligation de repasser certaines évaluations. En plus, pour l'enseignant, le fait de savoir qui a échoué à telle ceinture permet de savoir au quotidien qui aider et comment pour le faire progresser.

    - une vraie place au droit à l'erreur est accordée dans ce système. Si l'élève se trompe, il a le droit de refaire mieux. Au quotidien, c'est un élément moteur pour les élèves qui veulent vite repasser une ceinture. 

    - la maitrise des compétences travaillées est mieux assurée pour l'ensemble des élèves. Chaque élève a ainsi des acquis de base sûrs qui lui permettront de faire face aux notions de plus en plus complexes. Ainsi, on évite l'empilement des notions à moitié acquises qui font qu'au cours de l'année, les difficultés de compréhension s'accumulent. Cet état se confirme au regard des résultats des élèves passés en 6ème.

    - la compétition induite par les notes s'efface au profit de l'obtention d'une ceinture. Cela permet surtout à l'enseignant de se concentrer sur les points forts et les points faibles de chacun du fait d'une notation binaire (acquis ou non).

    - pour les élèves les plus à l'aise, ce système est moteur et motivant car ils ont toujours une ceinture à travailler, à passer, à corriger ou à repasser. 

    Les ceintures de compétences en classe coopérative

    Points négatifs

     Avant de continuer, pour ceux qui seraient intéressés, je ne sais pas s'il faut passer petit à petit à ce type d'évaluations ou s'y mettre d'un coup; je sais juste que cette organisation mise en place, on arrive tout doucement à voir que les points négatifs de ce système trouvent des solutions en allant vers une classe coopérative. Ainsi, depuis que j'ai commencé à travailler avec les ceintures, j'ai toujours dit que je ne reviendrai pas en arrière mais je me suis trouvé face à pas mal de soucis . Néanmoins, je me suis rendu compte cette année qu'une bonne partie de ces problèmes s'estompaient par les changements que j'avais entrepris.

    - il y a un décalage pour beaucoup entre les travaux de la classe et les ceintures qu'ils passent dans certaines matières. Cela ne gêne en rien l'évaluation puisqu'elle est préparée et qu'une acquisition complète permet souvent de mieux comprendre les notions suivantes. En outre, lorsqu'une activité évaluée a été travaillée en classe il y a 2 mois, elle a souvent été reprise par des exercices ou des travaux de réinvestissement qui font que l'élève a plus pratiqué et a donc certainement mieux compris.

    - il est parfois difficile de faire avancer certains élèves dans ce système par manque d'autonomie, de volonté ou de motivation. Ils ont tendance à ne passer que peu de ceintures . Pour les faire avancer, il est nécessaire de savoir où chacun en est et surtout de fixer à chaque élève des objectifs d'évaluations à travailler (par le plan de travail notamment). Cela demande du temps et surtout varie pour chaque élève. Il faut aussi veiller à faire le point avec eux presque quotidiennement.

    - les élèves ayant échoué à une ceinture ont tendance au début à laisser cette discipline de côté pour faire d'autres ceintures. Néanmoins, l'obligation d'avoir certaines couleurs dans toutes les matières pour aller plus loin dans d'autres fait qu'ils doivent retravailler sur une compétence non acquise. Et là, l'enseignant doit être capable de proposer un travail adapté à chacun (correction de l'évaluation individuellement ou avec un camarade-expert, entrainements sur d'autres supports avec des exercices ciblés sur des points difficiles,...)

    - à la fin de l'année, ils n'auront pas tous passés la ceinture noire de chaque discipline ! C'est certain mais à titre d'exemple, vaut-il mieux maitriser aisément le présent de l'indicatif et ne pas avoir été évalué sur le conditionnel plutôt que conjuguer moyennement ces 2 temps ?

    Pin It

    2 commentaires
  • Lundi 4 avril : Mais bien sûr...

    A la sortie de l'école, une maman vient me voir pour me poser une question : "peut-elle prendre ses billets d'avion pour le 1 er juillet pour partir en vacances ?". Ben sachant qu'il reste encore 2 jours de classe après, je lui rappelle la réglementation mais aussi quand même que sa fille a commencé son année de CP le 1er octobre 2015 pour les mêmes raisons. 

    Semaine 26 d'un directeur d'école

      

    MARDI 5 avril : Contre les préjugés

    Ma collègue de CP travaille sur l'école des grand-parents avec tout un projet. Et ce matin arrive un de ses voisins de 80 ans qui vient parler de son enfance mais aussi voir ce qu'est l'école aujourd'hui. Un vrai dialogue des générations ... 

     

    Semaine 26 d'un directeur d'école

      

    MERCREDI 6 avril :  Encore et encore ...

    Réunion des directeurs cet après-midi avec l'IEN. Et c'est parti pour 3h30 sur les nouveaux programmes, le nouveau projet d'école et cerise sur le gâteau : un conseil d'école extraordinaire à faire dans les 2 semaines après la rentrée sur la sécurité....

     

    Semaine 26 d'un directeur d'école

     

    JEUDI 7 avril : On mouline ...

     Au bout de 2 mois de coups de téléphone, de courriers, d'entretiens et de propositions pour avoir une réouverture de classe, les inscriptions à la mairie commencent. Sauf que rien n'a été décidé par la mairie, alors que des engagements avaient été annoncés. On tourne en rond .......et rien ne change !!!

     

    Semaine 26 d'un directeur d'école 

    VENDREDI 8  avril : le bout du tunnel ?!

    C'est enfin les vacances ! Les 3 dernières semaines ont été particulièrement usantes et un peu d'air va permettre de penser à autre chose et de revenir gonflé à bloc (enfin j'espère).

    Semaine 26 d'un directeur d'école

     

     

     

     

     

      

      Et vous ? Comment s'est passée cette semaine ?

    Pin It

    10 commentaires
  • En cette fin de 4ème période, en ce début de vacances pour la zone B, la CPB vous propose sa sélection des documents "à ne pas rater" !
    Nous en profitons pour souhaitez de bonnes vacances à la zone B et bon courage à la zone A et surtout à la zone C!!

    Pour les découvrir:

    Sur le forum :
    logo_cpb_grand 
    et sur le blog de l'association :
    Image hébergée par servimg.com
     
    Bonnes visites!
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    MARDI 29 mars : Paperasse

    Avec tout le travail administratif actuel j'ai mis de côté ce qui me rebute : les comptes de la Coop de l'école. On a beau se simplifier la tâche, il faut quand même que je vérifie et pointe depuis octobre les 30 pièces, les chèques et les lignes de compte. Horrible ! 

     

    Semaine 25 d'un directeur d'école

     

     

     

    MERCREDI 30 mars : Mot d'absence

    Un de mes élèves a été absent vendredi dernier et, après un rappel,  me ramène un mot dans son cahier (ils n'ont toujours pas compris :" sur papier libre"). L'excuse pour son absence est "mon fils a fait une crise d'appendicite." Je lui demande s'il a été opéré ou quelque chose comme cela ... mais non !

     

    Semaine 25 d'un directeur d'école

     

    JEUDI 31 mars : Maladie

     Mes 2 loulous ont la grippe au même moment et je les garde ce matin avant de retourner l'après-midi à l'école. J'avais tout préparé (et allumé) pour un éventuel remplaçant. A 8h15, je téléphone et j'apprends que personne ne viendra.  J'éteins donc tout et rentre chez moi. A 9 h, mail indiquant qu'il y a un remplaçant qui arrive : rageant !!!!

     

    Semaine 25 d'un directeur d'école

     

    VENDREDI 1 avril ...

    J'ai passé la journée avec des mains qui essaient de m'accrocher des poissons dans le dos sans se faire prendre (en classe, dans les couloirs, la cour).  Bon,  après 16h, ça devient un peu usant et je me retiens de dire :

     

    Semaine 25 d'un directeur d'école

     

     

     

     

      

      Et vous ? Comment s'est passée cette semaine ?

    Pin It

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires