• Conférence pédagogique sur la Discipline Positive

    J'avais découvert le sujet de la Discipline Positive via une collègue qui la pratique depuis longtemps et par des discussions lors de réunions d'harmonisation école-collège. 

    La principale adjointe de notre collège de secteur a été très emballée par ce sujet (moi aussi d'ailleurs !) et elle a contacté l'association affiliée en France à la formation sur la discipline positive. Elle a organisé sur notre ville 2 conférences : une pour les enseignants et une pour les familles.

    Si la suite vous intéresse, voici les coordonnées de la formatrice : alixdesalaberry@disciplinepositive.fr

    Cela a eu lieu la semaine dernière et cela a très bien fonctionné ! 

    Il avait été proposé à notre Inspecteur que nous puissions participer en tant qu'enseignants à cette conférence en l'incluant dans nos 18 de formation pédagogique. Il a accepté et ainsi la semaine dernière, quasiment tous les collègues des alentours (de la petite section à la 3ème ) ont assisté à cette conférence.

    Conférence pédagogique sur la Discipline Positive

    Voici quelques éléments pris et notés lors de cette conférence sachant qu'elle n'aborde que quelques points du livre de J Nelsen :

     - Postulat de départ : Rapport à l'autorité de plus en plus complexe aujourd'hui. Auparavant, l'autorité verticale s'imposait dans la société mais aussi à l'école. Aujourd'hui, les rapports font que cette autorité est rapportée à négociation ou discussion permanentes.

    Cela implique une autorité horizontale alliant : 

    Fermeté = respect du monde de l'adulte (règles...)

    Bienveillance = respect du monde de l'enfant

    D'autre part, il y a un effet mesuré sur les résultats du manque d'encouragement (à l'école ou à la maison). Ainsi, la Discipline positive = pédagogie par l'encouragement ("un enfant réussit mieux lorsqu'il se sent mieux").

    Rapports entre l'enseignant et l'élève : 

    Logique interne selon Adler (psychologue) : une expérience perception (je vois , j'entends je ressens) amène une interprétation → croyance (je pense que…) →comportement (je décide… j'agis…) → retour à une autre expérience. 

    Il faut agir sur l'interprétation pour que la croyance se porte sur le comportement inapproprié et non la personnalité de l'élève.

     Présentation d'outils ou de sujets du livre :

    - Caractérisation des besoins des élèves (d'attente, de revanche, de découragement et ... )outils pour revenir dans un cercle vertueux.

    - 3 piliers du cadre bienveillant pour encourager (lignes de conduite, responsabilités et  rituels )

    - 3 R : responsabilité (je reconnais ce que j'ai fait…, en quoi je suis responsable de ce qui ne va pas...)

               réconciliation (je suis désolé d'avoir…)

              résolution (j'ai besoin de ton aide, j'aimerais qu'on cherche..)

     →  Recherche de solution : reliée , raisonnable, respectueuse et aidante

    En conclusion :

    - pour ceux qui découvrent la Discipline Positive, cela apporte des idées ou des questionnements sur notre rôle d'enseignant et notre manière d'être en classe et avec les élèves. Néanmoins, je pense qu'il faut aller plus loin, soit par une formation, soit en lisant le livre, pour s'approprier les outils proposés par la Discipline Positive dans notre quotidien d'enseignant. 

    - pour ceux qui ont déjà lu le livre, il n'y a pas beaucoup de découvertes mais les notions abordées par des exemples ou activités permettent de clarifier certains points du livre. D'autre part, l'encouragement apparait comme le moteur de la pratique de cette Discipline alors que la lecture du livre m'avait donné l'impression de se centrer sur fermeté et bienveillance.

     

    Enfin, pour d'autres, un mot est revenu régulièrement lors de cette conférence, c'est COOPÉRATION. 

    Et là, je me dis (enfin j'en suis maintenant convaincu) que La DISCIPLINE POSITIVE et LA CLASSE COOPÉRATIVE ne sont que les 2 faces d'une même pédagogie.

    Ainsi, la Discipline Positive s'intéresse à la relation enseignant-élève, aux rapports conflictuels mais aussi aux raisons des différents comportements pour essayer que ces relations soient apaisées, rassurantes et encourageantes pour la réussite de l'élève,

    alors que la Pédagogie Coopérative met en place des outils pratiques et pédagogiques favorisant le rapport à l'autre mais aussi la connaissance de ses compétences pour favoriser les acquisitions.

    Au final, les limites de la Discipline Positive qui ne propose pas d'outils pédagogiques pour travailler sur l'estime de soi, l'encouragement ou la résolution de conflits sont complètement compensées par les CONSEILS de CLASSE COOPERATIVE, le Règlement de CLASSE, le TUTORAT ou les MESSAGES-CLAIRS.

    Et, de l'autre côté, les principes coopératifs atteignent leurs limites dans un recours à  la punition alors que la Discipline Positive cherche à éviter les comportements inappropriés par des mécanismes relationnels et de connaissance de élèves où la sanction est vécue comme un apprentissage.

     

     

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 23:29

    Je découvre ton blog et cet article... J'ai découvert les livres l'année dernière, et j'essaie de pratiquer... C'est une pratique très enrichissante et qui nous permet d'améliorer notre regard sur les élèves. Pas une formule magique, mais un vrai apport vers un mieux-être à l'école pour tous, élèves comme enseignants. Vous en avez de la chance d'avoir de telles formations !! 

      • Jeudi 8 Octobre 2015 à 07:35

        Merci pour le message ! On a surtout eu la chance qu'une principale adjointe monte ce projet. smile

    2
    caldo
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 07:16

    très intéressant. Merci beaucoup

    3
    Samedi 10 Octobre 2015 à 20:33

    Merci pour cet article très intéressant. Je suis beaucoup dans le coopératif et je découvre la discipline positive grâce à ton article. 

    4
    Lundi 28 Décembre 2015 à 17:12

    Article très bien fait et très intéressant!Je suis aussi une convaincue de la pédagogie positive bien que parfois certains me poussent à bout... lol

    Pour la discipline positive, elle est un tout en classe et je pense qu'il y a tout de même des outils pour la mettre en place: les fiches de réflexion plutôt que les lignes, les activités pour développer l'estime de soi, le travail sur les paroles valorisantes etc... 

    En tout cas, j'aime vraiment ta vision de la gestion de classe!

    Merci beaucoup!

    5
    Lundi 28 Décembre 2015 à 17:22

    Merci farfa, je suis d'accord avec toi sur l'idée d'une mise en place complète en classe malgré le fait que ce n'est pas évident au quotidien.

    yes

    6
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 15:54

    Vraiment très intéressant!

    De mon côté je me retrouve complètement dans cette pédagogie. Mais je pense qu'il est vraiment compliqué dans une école d'avoir ce genre de pratique lorsque les autres adultes sont encore sur le mode "obéis et tais toi ou je te punis!"... C'est une vraie réflexion à mener à l'échelle de l'école!

      • Mercredi 2 Novembre 2016 à 15:57

        Je suis d'accord avec toi et c'est un peu la chance qu'on a eu dans notre coin. Après l'avantage de faire, c'est que naturellement les autres vont se poser des questions et ensuite t'en poser avant peut être d'envisager d'évoluer. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :