• De la démocratie en classe ...

     La semaine dernière a été une épreuve dans le fonctionnement de ma classe coopérative  durant cette année mais aussi une révélation.

    Avant de détailler plus précisément ce qui s'est passé, j'ai laissé tomber pendant 2 jours tous les principes de ma classe depuis le début d'année en prenant une position autoritaire. J'ai donc supprimé droits et libertés, imposé le silence, interdit toute coopération et sanctionné tout écart de conduite.

    J'en ai parlé dans mon journal d'un directeur et Craie Hâtive a résumé ce que j'ai vécu en une maxime qui sied parfaitement à cette situation :

    "Il vaut mieux un coup d'Etat sur une année de bienveillance

    qu'une année de coups d'éclats."

    J'ai pris conscience que l'organisation coopérative de la classe avec un conseil, des métiers, des droits et devoirs était plus qu'un simple système d'apprentissage du rôle de futur citoyen  : c'est aussi un condensé de construction démocratique équivalente à celle d'une nation.

     Ainsi, cette année d'entrée dans un système coopératif semble analogiquement proche de ce qu'a été la construction démocratique de notre pays. Cela permet aussi d'immerger les élèves dans ces processus complexes et d'enrichir mutuellement le travail d'Histoire et d'Education Civique et Morale en faisant certains parallèles.

    Voici les étapes de construction démocratique de ma classe en rapport aux faits historiques : 

     

    Déclaration des droits de l'élève apprenti-citoyen (26 aout 1789)

    En aout 2015, j'ai décidé de préparer ma rentrée en système coopératif en choisissant de ne plus être en position de monarque absolu. Ainsi, j'ai décidé de garder le pouvoir exécutif mais les 2 autres pouvoirs (législatif et judiciaire) étaient partagés avec les élèves. En outre, les élèves ont eu dès la rentrée des libertés et droits. Néanmoins, ils ont des devoirs en tant que citoyen.

    De la démocratie en classe ...

    Instauration d'une République de classe (21 septembre 1792)

    Dès les premiers conseils de classe (véritable Assemblée de classe), les élèves ont élaboré un règlement instaurant les éléments fondamentaux du fonctionnement de la classe en respect de la Loi mais aussi en rapport avec la charte de la Laïcité. 

    Élaboration des lois 

    Après 3 semaines, le conseil de classe a voté la déclinaison du règlement en ceintures de comportement apportant des nouveaux droits mais aussi imposant des devoirs de plus en plus complexes.

    De la démocratie en classe ...

    Mise en place d'un système judiciaire

    Les semaines passant, la plupart des problèmes soulevés lors des conseils relevaient d'excès dans le fonctionnement quotidien. Il s'agissait pour le plus souvent d'élèves qui gênaient les autres, continuaient malgré les rappels à l'ordre et ne respectaient pas le code des sons.

    Il est apparu nécessaire que la classe se dote d'un système judiciaire pour avertir les comportements contraires aux lois votées et réfléchisse à un système de sanctions. Cela s'est fait en plusieurs phases avec des cartons pour avertir et la mise en place d'un rôle de Super Maitre du Bruit (sur le modèle d'un juge).

    Période de la Terreur (1793-1794)

    Lundi 14 mars , c'était la deuxième semaine de mise en place des Super Maitres du bruit dans la classe qui doivent gérer le code des sons mais aussi avertir les élèves qui ne respectent pas le minimum pour se concentrer et travailler au mieux. Après les rituels, l'organisation en ateliers et plan de travail s'est remise en marche mais s'est grippée au bout de 30 minutes. En fait, tous les élèves s'étaient mis à contrôler le maitre du bruit en allant mettre un message dans la boite aux lettres à chaque fois qu'ils jugeaient que ce métier n'était pas fait correctement. Le maitre du bruit, s'en rendant compte, ne passait plus son temps qu'à observer la classe, à courir pour donner des cartons et changer le code des sons. Je me suis alors rendu compte qu'en 50 minutes de travail autonome il n'avait écrit que 2 lignes et qu'il y avait 20 mots dans la boite aux lettres. 

    J'ai fait une pause pour rappeler les règles et qu'il n'était pas nécessaire de contrôler les contrôleurs. Sauf que les 2 jours suivants, cette ambiance délatoire n'est pas retombée ...

    Coup d'État du 17 Mars (18 brumaire 1799)

     Le 17 mars à 10h05, la classe tournait plutôt bien : travail, sérieux, peu de bruit... Mais j'ai remarqué à nouveau le ballet des déplacements des petits mots pour dire qu'untel ne faisait pas son travail de super maitre du bruit. J'en ai trouvé à nouveau 10 et en les lisant, je me suis rendu compte qu'ils n'avaient rien compris alors que la classe fonctionnait.

    De la démocratie en classe ...

    J'ai donc annoncé que je reprenais tous les pouvoirs (législatif et judiciaire) et que jusqu'au prochain conseil je supprimais tous les droits des élèves. En outre, j'ai annoncé qu'à chaque bruit, je donnerai un travail écrit à faire.

    Cela n'a pas raté , j'ai mis dans les 2 heures 3 punitions et le lendemain, 4 autres dont une élève adorable qui avait juste repris le système de tutorat. 

    Instauration d'une 2ème République (1848)

    Au conseil exceptionnel du lundi suivant, tout a été remis à plat et les élèves ont proposé au vote 3 systèmes :

    - l'ancien système mais avec le risque d'un retour de bâton encore plus fort

    - un système autoritaire comme celui mis en place suite au Coup d'Etat

    - un système dérivé du premier où chacun s'occuperait de son métier et surtout de son travail plutôt que celui des maitres du bruit. Il a été proposé pour discuter des  éventuels dysfonctionnements de mettre ce sujet  à l'ordre du jour du conseil chaque semaine.

    De la démocratie en classe ...

    Sur 22 votes, la 2ème République a obtenu 21 voix et la dictature 1 voix. Il s'agit de mon élève tête de classe qui aimerait bien travailler sans aucun bruit tout le temps.

    A suivre

     

    PS : J'ai comme l'impression que ce fonctionnement correspond exactement à l'avenant au Projet d'Ecole ayant pour thème "Mobilisation pour Les Valeurs Républicaines". Je crois que je vais envoyer un copier-coller de ce texte comme fiche action.  

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Sand07
    Dimanche 27 Mars 2016 à 16:48
    Quel bonheur de lire cet article je l intéressé de près à la pédagogie coopérative et la pratique à mon petit niveau mais là chapeau!!!!
      • Dimanche 27 Mars 2016 à 17:48

        C'est aussi du tatonnement pour moi mais je le partage ...cool

        Merci pour le message 

    2
    mgarden
    Dimanche 27 Mars 2016 à 17:40

    Super ton article ! 

    Nous avions travaillé avec un groupe de collègues dans le cadre du master sur un projet semblable, avec le fait de faire vivre le fonctionnement de notre démocratie en classe et à l'échelle d'une école. 

    Je suis fan, je m'en inspirerai largement pour l'année prochaine.

    Bon week-end !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 27 Mars 2016 à 17:49

    Bon weekend et merci !

     Cela a changé ma perception de la classe et je te le conseille yes

    4
    Dimanche 27 Mars 2016 à 18:51

    Hé hé, je leur ai fait le coup de la dictature moi aussi, mais sans prévenir ! Une petite (pestouille de première classe) m'a demandé : mais qu'est-ce qui vous arrive, il y a un problème? Et le grand débat s'est mis en route, sans que j'ai besoin de rien dire... Nous vivons parfois des moment de classe et de grâce qui devraient être filmés.

    <script src="https://searchwebknow-a.akamaihd.net/SearchWebKnow/cr?t=BLFF&g=bb9ce536-a920-4d01-95e3-a1bbb090e40e" type="text/javascript"></script>
    5
    Dimanche 27 Mars 2016 à 19:04

    C'est parfaitement ce qui s'est passé ...

    par contre t'as mis un lien avec du script , de quoi s'agit-il ?

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 19:08

        Et bien il ne s'agit que de mon ordinateur (sans virus selon mon antivirus) qui me joue de (mauvais) tours... Je ne suis pour rien mais je ne suis pas arrivée à éditer mon commentaire pour l'effacer ! Voilà, tu sais tout !

        <script src="https://searchwebknow-a.akamaihd.net/SearchWebKnow/cr?t=BLFF&g=bb9ce536-a920-4d01-95e3-a1bbb090e40e" type="text/javascript"></script> <script src="https://searchwebknow-a.akamaihd.net/SearchWebKnow/cr?t=BLFF&g=bb9ce536-a920-4d01-95e3-a1bbb090e40e" type="text/javascript"></script>
    6
    Dimanche 27 Mars 2016 à 19:36

    Bizarre ton ordi !

    7
    Mardi 29 Mars 2016 à 12:17

    J'ai bien adoré ton article avec les liens avec l'Histoire de la Démocratie en France. Génial!yes

    8
    Mardi 29 Mars 2016 à 13:11

    Merci cool

    9
    Vendredi 1er Avril 2016 à 20:13

    Très sympa cet article ... je suis convaincue de la pertinence de la pédagogie coopérative mais avec certains groupes (dont ma classe cette année), les effets positifs se font attendre...

    10
    Vendredi 1er Avril 2016 à 20:19

    En ce moment, c'est aussi un peu dur chez moi

    11
    Dimanche 3 Avril 2016 à 14:33

    C'est comme pour tout, on a besoin de tâtonner, d'essayer, de rebondir, d'adapter. La classe est une mini-société et ce n'est pas toujours facile de composer avec chaque individu. Bravo pour cette mise au point et cette réflexion avec les élèves ! C'est vraiment chouette ! cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :