• La Discipline Positive, un an après !

    L'an dernier, j'ai fait plusieurs articles sur la Discipline Positive (de Jane Nelsen) que j'avais découverte à ce moment-là. Cela me tenait à coeur car la pratique induite par cette discipline a changé durablement mon positionnement en classe et avec les élèves, et cela au moins autant que la mise en place de la coopération. 

    J'avais présenté ma lecture du livre, parlé de la conférence à laquelle j'avais participé et détaillé diverses réflexions sur ce que j'avais mis en place ou souhaitais faire.

    Après un an, j'aimerais bien savoir si d'autres ont entrepris des choses dans leur classe, ce qui a marché ou non et puis surtout découvrir ou partager des pratiques.

    Ainsi, je propose à ceux qui ont pu lire le livre, participer à une formation sur le sujet ou qui pratiquent la Discipline Positive de remplir un questionnaire en ligne.

    D'ici quelques semaines, je tirerai un bilan de cette enquête pour voir quel impact a ou a eu la Discipline Positive sur nos pratiques. C'est aussi pourquoi je demande une adresse mail lors de l'enquête.

    Pour accéder au questionnaire, il suffit de cliquer sur l'image ci-dessous :

     

    La Discipline Positive, un an après !

    Si des personnes veulent partager un peu plus que ce questionnaire, je les invite à m'envoyer leurs textes via le formulaire de contact afin que je puisse les ajouter aux résultats de l'enquête.

     

    Pin It

    2 commentaires
  • J' avais un peu parlé des rapports entre les élèves et l'enseignant dans un article faisant suite à une conférence sur la Discipline Positive. Dans cet article, je parlais des cycles d'incompréhension qui pouvaient s'installer entre un élève et un enseignant. Je concluais aussi dans un autre article que les outils de la Discipline Positive, même mis en oeuvre, semblaient échouer avec certains élèves. C'est pourquoi, il semble important de savoir mieux connaître les élèves pour agir de manière adaptée.

    Ainsi, l'enseignant, en voulant agir face à un comportement inapproprié d'élève (vis à vis d'un autre élève, de l'enseignant ou de son travail) a tendance à se concentrer sur l'action de l'élève (jugement) plutôt que sur l'objectif caché de cet élève.

    Cet objectif caché ("objectif-mirage") ,décrit dans la Discipline Positive, est le moyen pour chacun de satisfaire son besoin d'importance et d'appartenance au groupe-classe.

    Il est difficile dès lors en tant qu'enseignant de savoir quoi faire et comment faire pour que certains élèves puissent se sentir pleinement dans le groupe afin de laisser de côté cet objectif caché. 

    Les élèves (comme nous adultes ou enseignants) poursuivent 4 objectifs cachés :

    - accaparer l'attention

    - prendre le pouvoir

    - prendre une revanche

    -confirmer sa conviction qu'il est nul.

    Et là, je pense que l'on identifie tous 1 ou plusieurs élèves dans sa classe qui semblent correspondre à cela.

    Connaître les élèves grâce à la Discipline Positive

    Je propose ci-dessous un tableau pour chaque profil d'élève pour savoir les identifier et avoir une idée des choses à faire ou à éviter. Il est inspiré de la grille d'identification des besoins des élèves page 116 du livre et des pages suivantes qui la complètent.

     

    Objectif caché Accaparer l'attention 
    croyance ancrée chez l'élève "j'existe seulement quand on me remarque", "je suis important que quand l'adulte est centré sur moi " 
    Sentiment perçu par l'enseignant face à l'élève irritation, inquiétude culpabilité, agacement
    Comportements de l'élève dérange, veut la parole, cesse momentanément avant de recommencer, change de comportement inapproprié pour attirer l'attention  
    Réactions à éviter

     - persuader l'élève

    - faire pour ou la place de l'élève

    - répéter pour lui

    Réactions à mettre en oeuvre

    - réorienter l'élève en lui donnant une responsabilité, une routine

    - dire les choses une seule fois et agir

    - éviter de lui donner trop d'attention à ce moment-là

    - mettre en place une communication non verbale entendue avec l'élève

    - rassurer et montrer sa confiance

    - agir sans parler 

     

     

    Objectif caché Prendre le pouvoir
    croyance ancrée chez l'élève  "j'appartiens au groupe lorsque je suis en position de force, de diriger"
    Sentiment perçu par l'enseignant menacé dans son autorité, remis en cause, en colère
    Comportements de l'élève défie, provoque, résiste passivement, sent qu'il gagne quand l'adulte s'énerve
    Réactions à éviter

     -rentrer dans l'affrontement

    - céder

    - vouloir avoir raison à tout prix et forcer

    Réactions à mettre en oeuvre

     - reconnaître qu'on ne peut pas le forcer mais lui demander de l'aide

    - offrir des choix limités et appropriés

    - se retirer du conflit 

    - impliquer l'élève pour fixer des limites raisonnables et les mettre en pratique (recherche de solutions)

     

    Objectif caché Prendre une revanche 
    croyance ancrée chez l'élève "je n'appartiens pas au groupe, je souffre et donc je fais souffrir les autres" 
    Sentiment perçu par l'enseignant blessé, déçu, incrédule écoeuré 
    Comportements de l'élève fait mal aux autres, riposte, réplique, a un comportement destructeur
    Réactions à éviter

    - prendre les chose à titre personnel 

    -riposter 

    - se mettre à égalité

    Réactions à mettre en oeuvre

     - reconnaître le sentiment de souffrance de l'élève et faire une écoute active

    - partager ses sentiments

    - montrer qu l'on est concerné et encourager les efforts

    - ENCOURAGER

     

    Objectif caché Confirmer sa conviction qu'il est nul
    croyance ancrée chez l'élève  "je ne peux pas appartenir, il est inutile d'essayer, je vais rater et il n'y a rien à espérer de moi"
    Sentiment perçu par l'enseignant  impuissant, démuni, désarmé, désespéré
    Comportements de l'élève se met en retrait, se fait oublier, reste passif, ne réagit pas, évite d'essayer
    Réactions à éviter

    - baisser les bras

    - faire à la place, surprotéger

    - montrer son manque de confiance 

    Réactions à mettre en oeuvre

     - rassurer l'élève et lui dire notre confiance en ses capacités

    - fixer des étapes intermédiaires pour réussir

    - être le modèle d'une étape à reproduire par l'élève

    - mettre l'élève en situation de réussite et le féliciter

    - encourager toute initiative (en partant de ses centres d'intérêt)

    - ENCOURAGER

     

     En conclusion, selon la Discipline Positive, le comportement inapproprié doit être perçu comme un message lancé par l'élève qui est découragé dans son sentiment d'appartenance ou d'importance au groupe. 

    Cela implique de notre part de passe outre notre croyance en l'idée que toute réponse positive, bienveillante ou encourageante au comportement de l'élève risque de le conforter. Il faut aussi accepter ou avoir envie d'être positif face à une mauvaise conduite d'élève et être conscient que l'on participe d'une manière ou d'une autre à l'émergence de ces comportement inappropriés.

    Je reprends pour finir une phrase du livre qui résume toute cela : 

    "L'enfant qui a le plus besoin d'amour est souvent

    celui qui se montre le moins aimable."

    Pin It

    10 commentaires
  • Depuis mon entrée dans le métier, j'ai toujours souhaité installer un cadre à la fois ferme et bienveillant dans la classe, exactement ce que prône la discipline positive. Néanmoins, avec les années, j'ai toujours eu l'impression de ne jouer que sur un des 2 tableaux à la fois en alternant avec la classe mais aussi les élèves un système de type encouragement / sanction. Or cette organisation atteint très vite ses limites face à de plus en plus d'élèves. J'ai ainsi eu souvent l'impression d'avoir tout fait pour trouver une solution à des refus d'autorité ou de la gestion de conflits sans pourtant faire changer la situation durablement.

     Réflexions sur la Discipline Positive dans ma classe

    Du fait de ma découverte de la discipline positive en fin d'année scolaire 2014-2015 , j'ai organisé et mis en place quelques principes dès la rentrée de Septembre 2015.

    1. Quelques éléments mis en place au quotidien dans ma classe

    Au quotidien, dans mon rapport aux élèves mais aussi dans l'organisation de la classe voici les éléments issus de la discipline positive que j'utilise :

    - suppression complète des punitions (travaux écrits, mise à l'écart pour une activité)

    - mise en place lors de comportement inappropriés d'une réaction en 3 étapes (récit par 'élève de son comportement, réconciliation par excuse et recherche de solution en individuel ou en groupe)

    - travail sur ma parole d'enseignant pour ne juger que le comportement de l'élève et non l'élève (suppression des phrases de type « tu es irrespectueux / violent» et remplacement par « ce que tu as fait est irrespectueux /violent »)

    - évolution du rapport avec les élèves en valorisant les réussites, en encourageant chacun et en mettant en place un temps hebdomadaire individuel pour faire le point sur son travail (en s'appuyant sur son plan de travail)

    - essai de formalisation des rappels aux règles sous forme d'interrogations obligeant l'élève à exprimer ce qu'il doit faire pour régler le problème.

    - travail important en début d'année sur les règles de la classe et les engagements de chacun

    - mise en place de temps d'échange de classe 2 fois par semaine comprenant un temps pour des félicitations ou encouragements individuels et un temps collectif de réflexion sur des problèmes rencontrés avec recherche de solution (propositions faites par tous les élèves + choix par l'élève concerné de la solution à mettre en place + suivi de l'évolution de la situation)

    - discussions régulières entre collègues pour chercher des solutions à des problèmes posés par des élèves de toutes les classes

     2. Observations sur les comportements des élèves

     Le fait de valoriser les réussites, d'encourager les élèves mais aussi de faire le point régulièrement sur leurs progrès et les points à améliorer a créé dans la classe une ambiance propice au travail et à l'investissement.

    Ainsi, des élèves généralement assez timides semblent plus rapidement en confiance vis à vis des autres, de l'enseignant mais aussi de leur travail. Des élèves assez rétifs aux travaux écrits ont l'air de rentrer plus vite dans les activités.

    Enfin des élèves ayant des comportements inappropriés semblent plus apaisés (et donc moins en récidive) quand les solutions choisies sont proposées et suivies par le groupe. En outre, le fait de se féliciter entre pairs sur les efforts réguliers augmente le sentiment d'appartenance au groupe, limitant d'autres comportements dépassant les limites fixées.

     3. Observations sur ma posture d'enseignant

    Intervenir rapidement lors d'un problème évite l'escalade avec certains élèves. D'autre part, la résolution de problèmes par les pairs implique moins d'investissement de ma part dans la gestion des problèmes de comportement.

    Ainsi, je trouve que je suis plus détendu et surtout plus disponible pour le travail de la classe et moins parasité par le suivi de sanction, le rappel des règles ou la gestion de conflits de récréation. Par exemple, lorqu'un élève vient me voir pour quelque chose qui peut attendre, je lui propose systématiquement de le noter à l'ordre du jour du conseil. Cela permet de porter attention à la situation, et puis d'y revenir à froid lors du conseil de classe. En outre, régulièrement, des problèmes soulevés au quotidien ont trouvé une solution avant le conseil qui ne sert qu'à noter les éléments apportés par les élèves.

     4. Limites rencontrées et perspectives d'améliorations

     Au regard des éléments précités, il me semble que certains élèves demandent beaucoup plus d'attention pour être à l'aise dans ce type de fonctionnement. C'est notamment le cas d'élèves ayant des troubles du comportement et pour lesquels les réponses ou outils de la discipline positive ne sont pas systématiquement faciles à appliquer sans se retrouver dépassé. Ceci implique généralement de ma part un retour dans un schéma de fonctionnement habituel, par automatisme (énervement, menaces de sanction, sanction disproportionnée).

    J'ai aussi remarqué qu'il était difficile pour un élève qui a profil spécifique d'évoluer face à un enseignant fonctionnant différemment.

    Ainsi, autant des élèves dans un profil de recherche d'attention ou de volonté de revanche rentrent facilement dans un fonctionnement de type Discipline Positive, du fait de l'attention donnée à chacun et de l'évitement d'un cycle négatif dans la logique d'Adler. Autant des élèves voulant prendre le pouvoir ou se croyant incapables vont plus difficilement rentrer dans ce système. Ceci est ausssi accentué par l'image que l'élève s'est construite de lui-même depuis le début de sa scolarité.

     Je pense donc qu'il faut travailler sur quelques points en particulier après la mise en place de la Discipline Positive dans ma classe :

    - tendre à ce que ce système soit étendu aux autres classes de l'école

    - apprendre à identifier les besoins des élèves et mon profil d'enseignant pour me situer en tant qu'adulte face à chacun en connaissant les éléments sur lesquels m'appuyer ou lesquels éviter pour faire progresser les élèves

    - faire attention à ma position d'enseignant comme modèle par la mise en place d'une conduite la plus irréprochable possible au quotidien (paroles, gestes, présentation)

     5. Discipline positive et classe coopérative

     En parallèle d'un modèle utilisant la Discipline Positive, j'ai aussi mis en place dans ma classe des éléments d'un système de classe coopérative pour la rentrée 2015 avec les outils suivants :

    - plan de travail avec suivi hebdomaddaire des progrès accompagné d'un temps d'échange individuel avec l'élève

    - responsabilisation des élèves par des métiers valorisants

    - mise en place d'activités ritualisées en alternance avec des activités coopératives de découverte

    - conseil de classe hebdomadaire avec félicitations, résolutions de problèmes, propositions d'améliorations et discussions sur des ceintures de comportement.

    - mise en place d'un tutorat

    - évaluation par ceintures

    - rédaction collective d'un règlement de classe.

     

    Pour conclure, j'ai remarqué énormément de changements dans ma classe entre cette année et l'année dernière. Les élèves sont plus sereins, plus respectueux les uns des autres, très enthousiastes pour améliorer l'organisation de la classe, chercher des solutions aux problèmes posés au quotidien ou faire des propositions. Ils sont aussi plus volontaires pour rentrer dans les activités proposées et renoncent moins facilement face à une difficulté, sachant pouvoir compter sur l'aide de quelqu'un dans la classe.

     

    Néanmoins, il m'est difficile de savoir précisément à quoi ces évolutions sont dues. Est-ce le groupe -classe de cette année, la mise en place de la Discipline Positive ou bien un système de classe coopérative ?

    Pin It

    11 commentaires
  • J'avais découvert le sujet de la Discipline Positive via une collègue qui la pratique depuis longtemps et par des discussions lors de réunions d'harmonisation école-collège. 

    La principale adjointe de notre collège de secteur a été très emballée par ce sujet (moi aussi d'ailleurs !) et elle a contacté l'association affiliée en France à la formation sur la discipline positive. Elle a organisé sur notre ville 2 conférences : une pour les enseignants et une pour les familles.

    Si la suite vous intéresse, voici les coordonnées de la formatrice : alixdesalaberry@disciplinepositive.fr

    Cela a eu lieu la semaine dernière et cela a très bien fonctionné ! 

    Il avait été proposé à notre Inspecteur que nous puissions participer en tant qu'enseignants à cette conférence en l'incluant dans nos 18 de formation pédagogique. Il a accepté et ainsi la semaine dernière, quasiment tous les collègues des alentours (de la petite section à la 3ème ) ont assisté à cette conférence.

    Conférence pédagogique sur la Discipline Positive

    Voici quelques éléments pris et notés lors de cette conférence sachant qu'elle n'aborde que quelques points du livre de J Nelsen :

     - Postulat de départ : Rapport à l'autorité de plus en plus complexe aujourd'hui. Auparavant, l'autorité verticale s'imposait dans la société mais aussi à l'école. Aujourd'hui, les rapports font que cette autorité est rapportée à négociation ou discussion permanentes.

    Cela implique une autorité horizontale alliant : 

    Fermeté = respect du monde de l'adulte (règles...)

    Bienveillance = respect du monde de l'enfant

    D'autre part, il y a un effet mesuré sur les résultats du manque d'encouragement (à l'école ou à la maison). Ainsi, la Discipline positive = pédagogie par l'encouragement ("un enfant réussit mieux lorsqu'il se sent mieux").

    Rapports entre l'enseignant et l'élève : 

    Logique interne selon Adler (psychologue) : une expérience perception (je vois , j'entends je ressens) amène une interprétation → croyance (je pense que…) →comportement (je décide… j'agis…) → retour à une autre expérience. 

    Il faut agir sur l'interprétation pour que la croyance se porte sur le comportement inapproprié et non la personnalité de l'élève.

     Présentation d'outils ou de sujets du livre :

    - Caractérisation des besoins des élèves (d'attente, de revanche, de découragement et ... )outils pour revenir dans un cercle vertueux.

    - 3 piliers du cadre bienveillant pour encourager (lignes de conduite, responsabilités et  rituels )

    - 3 R : responsabilité (je reconnais ce que j'ai fait…, en quoi je suis responsable de ce qui ne va pas...)

               réconciliation (je suis désolé d'avoir…)

              résolution (j'ai besoin de ton aide, j'aimerais qu'on cherche..)

     →  Recherche de solution : reliée , raisonnable, respectueuse et aidante

    En conclusion :

    - pour ceux qui découvrent la Discipline Positive, cela apporte des idées ou des questionnements sur notre rôle d'enseignant et notre manière d'être en classe et avec les élèves. Néanmoins, je pense qu'il faut aller plus loin, soit par une formation, soit en lisant le livre, pour s'approprier les outils proposés par la Discipline Positive dans notre quotidien d'enseignant. 

    - pour ceux qui ont déjà lu le livre, il n'y a pas beaucoup de découvertes mais les notions abordées par des exemples ou activités permettent de clarifier certains points du livre. D'autre part, l'encouragement apparait comme le moteur de la pratique de cette Discipline alors que la lecture du livre m'avait donné l'impression de se centrer sur fermeté et bienveillance.

     

    Enfin, pour d'autres, un mot est revenu régulièrement lors de cette conférence, c'est COOPÉRATION. 

    Et là, je me dis (enfin j'en suis maintenant convaincu) que La DISCIPLINE POSITIVE et LA CLASSE COOPÉRATIVE ne sont que les 2 faces d'une même pédagogie.

    Ainsi, la Discipline Positive s'intéresse à la relation enseignant-élève, aux rapports conflictuels mais aussi aux raisons des différents comportements pour essayer que ces relations soient apaisées, rassurantes et encourageantes pour la réussite de l'élève,

    alors que la Pédagogie Coopérative met en place des outils pratiques et pédagogiques favorisant le rapport à l'autre mais aussi la connaissance de ses compétences pour favoriser les acquisitions.

    Au final, les limites de la Discipline Positive qui ne propose pas d'outils pédagogiques pour travailler sur l'estime de soi, l'encouragement ou la résolution de conflits sont complètement compensées par les CONSEILS de CLASSE COOPERATIVE, le Règlement de CLASSE, le TUTORAT ou les MESSAGES-CLAIRS.

    Et, de l'autre côté, les principes coopératifs atteignent leurs limites dans un recours à  la punition alors que la Discipline Positive cherche à éviter les comportements inappropriés par des mécanismes relationnels et de connaissance de élèves où la sanction est vécue comme un apprentissage.

     

     

    Pin It

    8 commentaires
  • Du fait de problèmes de comportement récurrents dans ma classe en 2014-2015, je souhaite par ma pédagogie l'an prochain favoriser l'activité des élèves afin d'éviter quelques soucis. Néanmoins, ayant un peu testé courant mi juin mes nouvelles idées, j'ai bien vu que cela ne suffirait pas à avoir un climat de classe agréable et des élèves épanouis et réellement dans des apprentissages coopératifs.

    Et puis, j'ai découvert via une collègue en particulier la DISCIPLINE POSITIVE. Personnellement, j'ai toujours essayé d'adopter un comportement avec mes élèves ferme et bienveillant sans réussir pour autant à régler à long terme des comportements inappropriés.

    La discipline positive

    Ce qui m'a fait rentrer dans cette idée de discipline positive est le fait d'en avoir parlé avec quelqu'un qui dans son système fonctionne comme cela au quotidien. On se plaignait entre collègues en commission d'harmonisation des élèves passifs, de ceux qui sont plus préoccupés par les copains-copines que par le travail, de ceux qui font tout et n'importe quoi à n'importe quel moment, des agressifs ... Et puis, cette collègue m'a dit qu'elle n'avait pas tous ces problèmes au quotidien ou en tout cas de façon bien moins importante.

    Je ne suis pas du genre à passer mes soirées ou vacances à lire des ouvrages didactiques ou autres mais j'ai vraiment eu envie de lire ce livre "La discipline positive" de Jane Nelsen.

    La discipline positive

    J'ai commencé à le lire la veille des vacances et je n'ai pas décroché pendant une semaine (entre 2 varicelles de mes fils). 

    Je mets ici un lien vers un article expliquant en gros le concept (cliquez sur l'image).

    La discipline positive

     

    Avant de proposer des phrases exemples de ce que cela peut donner au quotidien, je propose une liste des points essentiels de cette manière de travailler avec les élèves :

    - le livre s'adresse aux enseignants mais aussi et surtout aux parents (ce qui fait que l'on peut s'entrainer à la maison avec nos enfants). 

    - la discipline positive s'appuie sur FERMETE et BIENVEILLANCE, troisième voie entre permissif et punitif. On évite la balancier entre l'un et l'autre / carotte ou bâton.

    - on supprime les punitions,  on réfléchit et on agit à changer nos rapports pour que les comportements évoluent durablement de manière positive

    - on s'appuie sur des "Boites à outils " dans le livre qui rappellent quels points travailler et comment

    - on associe les élèves à trouver eux mêmes des solutions pour résoudre des problèmes en gagnant leur coopération

    - on profite d'une erreur comportementale pour en faire un apprentissage social et civique

    - on cherche à mieux cerner l'origine des comportements des élèves (recherche d'attention, volonté de prise de pouvoir, volonté de revanche, croyance en son incapacité)  pour mieux les aider afin qu'ils sentent qu'ils appartiennent au groupe et qu'ils y sont importants

    - on apprend à mieux se connaitre en tant qu'adulte et à voir en quoi nos réactions sont en partie responsables des comportements déplacés.

    - on essaie de prendre du temps au quotidien pour chacun 

    - on met en place des temps d'échange strcuturés dans la classe pour construire les règles de vie, résoudre des problèmes ou réfléchir à d'autres sujets (vrai conseil de classe à l'instar d'un conseil de maitres).

     Voici quelques exemple de paroles de l'adulte qui s'inspirent de cette discipline : 

    Paroles habituelles 

    Paroles inspirées par la discipline positive

    Source: Jane nelsen Discipline positive dans la classe, editions du Toucan

    RESTE SUR TA CHAISE 

    ARRETE DE DERANGER TES VOISINS

     

    RANGEZ VOS AFFAIRES ET METTEZ LES CHAISES SUR LES TABLES AVANT DE SORTIR 

    TU FINIRAS TON TRAVAIL PENDANT LA RECREATION 

    TU NE DOIS PAS PARLER COMME CELA A TES CAMARADES

    METS TON MANTEAU IL FAIT FROID

    TES AFFAIRES DEVRAIENT ETRE PRETES DES QUE LE COURS COMMENCE 

    ARRETE  DE TE BALANCER SUR TA CHAISE 

    JETTE TON CHEW GUM 

    JE TE DEMANDE DE TE TAIRE, NE ME PARLE PAS SUR CE TON

    CHANGE DE PLACE, MET TOI ICI

     

    QUE FAIS TU DEBOUT ? 

    PENSES-TU QUE TES CAMARADES PEUVENT SE CONCENTRER LORSQUE TU TE DEPLACES DANS LA CLASSE COMME CA ? 

    QUE DEVEZ VOUS FAIRE AVANT DE SORTIR  DE LA CLASSE ?

      COMMENT VAS TU T’ORGANISER POUR FINIR TON TRAVAIL ?

     

     

    QUE VA-T-IL SE PASSER SI TU CONTINUE A TRAITER TES CAMARADES DE CETTE FACON ?

    A QUOI DOIS-TU PENSER AVANT DE SORTIR DANS LE FROID ?

    DE QUOI AS-TU BESOIN POUR ETRE PRET A DEMARRER LE COURS ?

    QUE RISQUE TU EN TE BALANCANT SUR TA CHAISE (OU) QUELLE EST LA CONSIGNE CONCERNANT LA POSITION SUR LA CHAISE ?

    QUELLE EST LA REGLE DE L’ECOLE A PROPOS DES CHEW GUM ?

      COMMENT PEUX- TU ME PARLER DE MANIERE PLUS RESPECTUEUSE POUR QUE JE COMPRENNE MIEUX CE QUE TU VEUX ME DIRE ?

     

      QUELLE EST TA PLACE SUR LE PLAN DE CLASSE  QUE J’AI SOUS LES YEUX ?

     

     

    Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique