• Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

    Je suis enseignant et il m'arrive d'être fatigué, découragé, angoissé. Je me sens parfois impuissant, médiocre, pas à la hauteur. Mon travail n'est pas reconnu car la plupart du temps invisible et l'on attend de moi un investissement considéré comme normal, pour lequel on ne me remercie que très occasionnellement.

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...


    Je suis enseignant. Je SUIS enseignant. Je ne peux pas dire que j'exerce la profession d'enseignant, car ma classe, je la vis au quotidien. Devant mes élèves, le matin quand je prépare, le soir lorsque je corrige ou que je réajuste, la nuit lorsque mon cerveau refuse de s'arrêter, le weekend ou en vacances lorsque je trouve des éléments intéressants pour mes élèves.

    Je suis enseignant, je suis potentiellement victime de burn-out, d'épuisement professionnel. Parce que je vois sur internet des choses merveilleuses que je ne parviens pas à instaurer dans ma classe, nourrissant parfois ce sentiment d'incompétence. Parce que ces navigations de blogs en blogs me nourrissent et me mobilisent mais dévorent également mon temps de préparation, ou mon temps libre, entretenant ainsi ma fatigue.

    Alors, parce-que nous pouvons tous et toutes être touchés par l'épuisement professionnel, des blogueurs se mobilisent!

    Parce-que l'enseignant parfait n'existe pas, et qu'il est donc inutile de chercher à le devenir, je partage avec vous un de mes gros échecs :

    Cette année, j'ai retravaillé sur le Moyen-Age avec mes élèves, accueillant des CM1. J'ai donc cherché pas mal et conçu une séquence complète sur la vie au Moyen-Age avec des documents sur les seigneurs, les paysans et le Clergé. Tout me semblait bien construit et j'avais prévu une organisation idéale alternant les explications et questionnements des élèves, les travaux à 2 sur les documents ou bien encore des moments de mise en commun illustrés de vidéos et tout pour leur faire le mieux comprendre possible et donc retenir.

    Et puis lors du démarrage de la séquence, dès le premier document lu, des mains se sont levées pour me demander d'expliquer ce que voulait dire fief puis suzerain. Cela a continué avec féodal, vassal ou bien encore clerc. Et là, je me suis rendu compte au fur et à mesure que mes documents étaient truffés de mots inconnus par les élèves. J'ai dès lors passé mon temps à traduire chaque phrase des textes pour qu'ils aient un minimum d'éléments clairs. Ma séquence est très vite devenue un cours magistral où les documents projetés au tableau étaient décortiqués par moi-même  face à un groupe de 22 élèves sages et patients mais alors pas du tout intéressés.   

    Je vous raconte cette anecdote pour vous dire qu'une séquence ultra travaillée au petits-oignons ne remplacera jamais un maitre attentif à sa classe. Et ce n'est pas compatible avec une fatigue excessive! Alors essayons de ne pas être trop perfectionnistes et ménageons-nous!

    Parce-qu'il est nécessaire de se ménager des temps libres, je partage avec vous une de mes astuces:

    - m'arrêter de travailler le soir avant 21h. Cela laisse du temps pour d'autres moments importants en couple ou en famille. En outre, cela évite de passer sa nuit à faire des recherches ou des travaux alors que la journée a déjà été longue et chargée.

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

    Je suis blogueur, je ne suis pas meilleur que vous, je suis un collègue normal !

    Prenez soin de vous!

     

     

    Action pour prévenir l'épuisement professionnel

     

    Action pour prévenir l'épuisement professionnel

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

    Action pour prévenir l'épuisement professionnel

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

    Épuisement professionnel : tous concernés, des profs blogueurs s'engagent ...

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Valecou
    Dimanche 6 Mars 2016 à 09:46

    Tres juste ,tout cela ,je partage à fond et ce sont des choses qu'on me répète sans cesse...mais pas évident à mettre en pratique quand on est passionnée par son métier....et la direction à gérer en plus : 2 metiers qui se cumulent ,double source de stress et de questionnements la nuit ....triple même quand là dessus évidemment le couple et la famille "en prennent un coup"

    2
    Dimanche 6 Mars 2016 à 09:52

    Merci pour le partage de ton expérience. Je vais essayer d'appliquer ton astuce, pas facile ! Je publie bientôt ...

    3
    Dimanche 6 Mars 2016 à 10:16

    @VALECOU, il faut essayer de faire des pauses et d'en profiter un max pendant ces temps.

    4
    Dimanche 6 Mars 2016 à 10:17

    C'est tout à fait moi: courir après le doux rêve de faire tout très correctement! Mais je n'y arrive pas...

    Tout est toujours mieux ailleurs! Au bout de 22 ans d'enseignement, je suis fatiguée, non par mes élèves ou la vie de classe, mais par la paperasse demandée par nos supérieurs!!! Il faut se justifier pour tout: le soutien, les élèves en difficultés, les élèves trop forts, les réunions, les cours à distance et même, se justifier de ne PAS FAIRE grêve!!!!!!!! Ils nous tuent à petit feu. Quant aux PAP, PPRE, .... débrouille toi pour les écrire! Tu es en CM alors pas de RASED! Mais tu dois écrire SEULE un PAP, alors que bien sûr, on te dira plus tard qu'il n'a aucune valeur: tu n'es pas médecin!!!

    Et nos enfants dans tout ça!!!!  Faire les devoirs avec mes enfants après la classe et le soutien me pèse: j'ai l'impression de ne pas sortir de l'école.

    Pourquoi tu travailles encore maman!? pourquoi on ne va pas se promener le dimanche comme les copains et leur famille?

    Si on le fait, nous nous sentons coupables car en retard de corrections, pas encore préparé ceci ou cela...

    Au bout de 22 ans d'enseignement, j'envisage une pause  pour un congé professionnel; je ne veux pas changer de métier, c'est ma passion; je veux juste me reposer, échapper à l'administration et ce travail de secrétariat que l'on m'impose!

    Je VEUX M'OCCUPER DE MES ELEVES, JE NE VEUX PAS ECRIRE POUR JUSTIFIER CE QUE JE FAIS SANS QUE L'ON ME SURVEILLE CAR JE SUIS RESPONSABLE ET QUE JE TIENS à MES ELEVES, à LEURS RESULTATS, à leur BIEN ÊTRE, à LEUR BONHEUR....

     

    Merci pour cet article: cela fait du bien de voir que l'on n'est pas seule!

    Et merci à tous les enseignants qui ont un blog, qui partagent, qui nous forment mieux que la plupart des conférences pédagogiques!

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 12:55

        L'idée de Rigolett de faire cet article permet de s'exprimer et de faire un peu retomber la pression ... Pas forcément celle de la paperasse hiérarchique mais celle liée à la performance ..

        Je te remercie pour ton témoignage qui correspond exactement à ce qu'on vit tous !

         

    5
    Dimanche 6 Mars 2016 à 10:43

    C'est fait, mon article est publié : ici ...

    J'ai commencé à répertorier les liens vers les différents participants ...

     

    6
    Dimanche 6 Mars 2016 à 10:59

    Ton astuce...Je vais essayer mais je ne suis pas certaine d'y arriver. C'est pourtant tellement raisonnable !

    Mes astuces à moi sont ici, et je renvoie aussi vers les participants.

    7
    Dimanche 6 Mars 2016 à 15:53
    Merci pour cet article, c'est exactement ce que je ressens : de l'investissement, de la recherche pour les élèves, des échecs parce que chaque classe est différente, le manque de reconnaissance pour tout ce temps consacré ou alors de petites remarques comme "j'ai retrouvé la trace écrite de mon enfant sur internet..." (L'air de dire ce n'est pas vous qui travailler). Tout cela fait que je m'octroie aussi de longues pauses pour me ressourcer auprès de ma
    famille.
      • JulieEe
        Dimanche 6 Mars 2016 à 16:16

        *travaillez (pardon!)

      • Dimanche 6 Mars 2016 à 18:15
    8
    Dimanche 6 Mars 2016 à 22:23

    Merci pour ta participation!

    Et ton astuce... Ben je vais l'appliquer en allant me coucher! Je finirai ma petite promenade demain!

    wink2

    9
    Lundi 7 Mars 2016 à 19:46

    Dur dur de me mettre en pratique ton astuce, mon cerveau refuse de m'obéir cry

    10
    Lundi 7 Mars 2016 à 23:24

    Je viens de lire ton article.... C'est drôle, moi, pour mon équilibre, je fais exactement l'inverse : je m'occupe de mes enfants et de ma famille en rentrant de l'école, c'est mon sas de décompression (et puis, il y a de quoi être occupée à fond!)... et je me mets au boulot après 21 heures, quand tout le monde est au lit... Comme quoi, chacun fait ce qu'il peut... Et on risque de peu se croiser sur le net !! wink2

    11
    Mardi 8 Mars 2016 à 08:18

    C'est sûr qu'on se verra pas forcément en direct mais bon c'est pas grave...

    En tout cas, on voit que ceux qui sont le plus loin de l'épuisement sont ceux qui ont une organisation claire afin que le travail ne déborde pas trop...

    12
    Dimanche 13 Mars 2016 à 21:27

    Merci pour ce témoignage !! J'essaie moi aussi de ne pas terminer de travailler trop tard. L'idéal pour moi est de ne pas m'y remettre après le dîner.

    13
    Mardi 12 Avril 2016 à 22:49

    Salut Supermaitre! Merci pour ce partage...

    J'ai moi aussi fini par contribuer. smile

    Quant à ton astuce, pour moi c'est mort. Je travaille quand mes (nombreux) enfants dorment... Donc je travaille beaucoup, beaucoup trop tard...

    A réfléchir, pour moi!

    14
    Lundi 2 Mai 2016 à 19:06

    Quand mes enfants étaient petits je passais du temps avec eux après mon retour de l'école, avec bonheur. Mais ils ont souffert de mon métier. Ils ne veulent surtout pas être enseignants (papa prof). Moi aussi j'ai entendu "mais pourquoi on part pas en week-end ou en sortie dans un parc d'attraction avec le comité d'entreprise comme les copains ?" Maintenant ils sont grands et n'ont quasiment plus besoin de moi. Cependant je ne m'en sors pas: étayer, individualiser, anticiper, remédier, faire un bilan, ... Changement de niveau tous les 2 ans, réforme des programmes, ... Cela ne s'arrête jamais.

    15
    Lundi 2 Mai 2016 à 19:58

    C'est vrai que c'est complexe mais il ne faut pas vouloir tout faire et maitriser. J'ai vraiment l'impression que les peda cooperatives peuvent aider à cela 

    16
    Jeudi 6 Mai à 22:27
    I'm impressed, I have to admit. Seldom do I encounter a blog that's both equally educative and interesting, and let
    me tell you, you have hit the nail on the head. The problem is
    something that not enough men and women are speaking intelligently
    about. I'm very happy I found this in my search for something
    relating to this.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :